Charles IV le Bel, roi de France, écrivit plusieurs lettres au pape cadurcien Jean XXII, à propos d'un problème d'hérésie. Et bien sûr ces lettres étaient rédigées en français. Jean XXII tarda beaucoup à répondre, le 9 juillet 1323, il se résolut à écrire le courrier suivant :
"Que Vostra Majestat s'estone pas de nostre retard, mas que plus lèn nos escuze, per qu'abèm pas saput legir complètament aquélas letras escritas en francès. D'un autre costat, nos agradaba pas brica de las far legir à qualcun mai ; e praco, nos a calgut pasar praqui e las far revivar del francès al latin per ne poder plenament comprene lo sens."
(Document concervé à la Bibliothèque Vaticane)

Ce qui voulait dire :
"Que Votre Majesté ne s'étonne pas du retard que nous avons mis, mais qu'elle nous excuse plutôt, car nous n'avons pas su lire complètement les dites letrres qui étaient rédigées en français. D'autre part, nous ne tenions pas à les faire lire par un autre ; il nous a fallu cependant en arriver là et les faire traduire en latin pour que nous puissions en comprendre mieux le sens."