Num_riser0304Le plus populaire des rois de France avec Henri IV. Dès sa jeunesse, il donnait la liberté aux prisonniers, pardonnant généreusement aux moments d'égarement ; il fréquentait les léproseries, s'enquérait des besoins des malades, donnait sur sa bourse personnelle des subsides pour augmenter leur bien-être.
L'amour de la justice et du droit était sa plus fervente ambition. Aussi, dès qu'il put le faire, se prit-il à rendre lui-même la justice, qui, à cette époque, n'édictait point les mêmes peines pour tout le monde.
Il protégeait de préférence les femmes et les gens de peu, favorisait le commerce de toutes ses forces, en lui imposant toutefois de ne pas frauder le consommateur, soit par l'emploi de poids pipés, soit par la tromperie sur la vente. En ce cas, il devenait impitoyable, confisquait les biens du marchand, et lui retirait le droit de commercer, disant que toute fraude commise envers les consommateurs était un crime de lèse-majesté, ce qui reviendrait à dire aujourd'hui un crime de lèse-nation.