Remington1876Voici une nouvelle qui mettre la mort dans l'âme de tous les collectionneurs d'autographes de souverains : la plupart des princes régnants se servent aujourd'hui de la machine à écrire, et son usage tend, de plus en plus, à se généraliser dans les cours.
C'est ainsi que le roi de Grèce dactylographie toutes ses lettres ; il les signe, cependant de sa plume.
La reine Alexandra d'Angleterre est aussi une familière du "piano qui imprime, comme disait Edmond de Goncourt.
Le roi Edouard fait dactylographier son courrier, et parfois, lorsqu'il écrit à un ami intime, il s'amuse lui-même à faire sa lettre.
La princesse de Galles est connue pour son habileté à faire courir ses doigts sur le clavier de la machine à écrire.
Dernièrement, elle apprit que dans un concours ouvert à Boston entre cent quatre concurrents, le vainqueur - c'était une jeune fille - avait établi le record du monde de la rapidité sur la machine à écrire, en écrivant 2 009 mots en une demi-heure, c'est-à-dire plus de soixante-dix mots à la minute.
Il paraît que, depuis ce temps, la princesse de Galles s'entraîne pour en faire autant.
L'empereur Guillaume est également un fervent de la dactylographie.