Le nouveau roi d’Angleterre, Georges V, est un grand fumeur. Mais si son père, Edouard VII, était amateur de cigares de choix, il préfère, lui, une bonne pipe, en vrai marin qui a dix années de navigation à son actif.
Il y a quelques mois, quand il n’était encore de prince de Galles, Georges V faisait fréquemment, le matin, de longues promenades à pied, aux environs du château royal de Sandringham. Un jour, au cours d’une de ces promenades, il s’aperçut qu’il avait oublié sa blague à tabac. Poursuivre son chemin sans fumer eût été pour le prince une vraie privation. Avisant un cantonnier qui travaillait au bord de la route, il s’approcha de lui et lui demanda un peu de tabac.
« Avec un grand plaisir, Votre Altesse », répondit le brave homme, qui était du pays et avait du premier coup reconnu son interlocuteur.
Et, joignant le geste à la parole, le cantonnier tendit son paquet de tabac, plus froissé peut-être qu’il n’eût convenu.
Le prince remercia, bourra sa pipe, et se remit en route. Le lendemain, le cantonnier, qui se vantait déjà en riant auprès de ses camarades d’être devenu « fournisseur du Prince de Galles », reçut un énorme colis : le colis contenait un superbe pot à tabac rempli jusqu’au bord d’un tabac de choix.