Le prince Humbert, héritier de la couronne d’Italie, est un robuste enfant de six ans, d’une intelligence très éveillée, mais d’une vivacité extraordinaire.
La famille royale se trouvait dernièrement dans la magnifique résidence de Castelprciano, non loin de Pise, au bord de la mer. Malgré la défense de sa mère, le jeune prince s’amusait souvent à sauter du haut d’un pont assez élevé. Un jour, en tombant, il se blessa. La reine Hélène accourut et réprimanda sévèrement son fils. Comme un domestique apportait à ce moment une corbeille d’oranges pour le petit Humbert et ses sœurs, la reine en priva le désobéissant et donna sa part à l’enfant d’un garde. Vexé de cette privation, et profondément humilié, le prince s’élança sur le gamin, lui prit les oranges et les jeta à la mer.
La reine Hélène consigna Humbert, et le soir, au dîner, raconta au roi ce qui s’était passé.
Victor-Emmanuel donna à choisir à son fils ou d’aller s’excuser auprès de l’enfant du garde, ou d’être privé de dessert pendant huit jours.
Le prince, balancé entre son amour-propre et sa gourmandise, n’hésita pas, et alla demander pardon. Mais le lendemain, de lui-même, il prit une orange, la plus belle, et courut à la plage à le recherche du petit garçon de la veille, qu’il embrassa spontanément en lui offrant son gentil cadeau.
Ce bon mouvement le fit tout à fait rentrer en grâce.