Durant un séjour que firent en France les souverains de Norvège, un malencontreux accident troubla la visite du palais et des jardins de Versailles.
Les chevaux attelés à la voiture de la reine Maud ne surent tourner habilement un chemin tortueux et étroit de Trianon. Ils tombèrent dans un ruisseau et ils faillirent entraîner à leur suite la voiture elle-même.
Comme tout finit bien, et qu'on en fut quitte pour la peur,, le roi Haakon VII - une fois passé le premier émoi qu'il ressentit en voyant la reine en danger - ne put que rire de l'incident.

Mais par contre, le bon Henri IV fit, lui, une véritable culbute à la suite d'une aventure du même genre, et une culbute même si grave, qu'elle faillit être mortelle pour la reine de France qui l'accompagna dans sa pirouette.
A ce moment il y avait fort peu de ponts rejoignant les deux rives de la Seine, dans Paris, et pas du tout à l'extérieur. 
On se servait de bacs, c'est-à-dire de bateaux longs, larges et plats, qui étaient tirés, d'un bord à l'autre, par des cordes solides.
Or, le 9 juin 1606, vers cinq heures du soir, la Cour rentrait d'une promenade, faite dans la forêt de Saint-Germain. Arrivée au bac de Neuilly, le lourd carrosse royal en manqua malheureusement l'entrée. Les six chevaux de l'énorme véhicule allèrent choir dans l'eau, avec le roi, la reine, et aussi le cocher, les postillons et les laquais.
Il y eut un moment de terrible émotion, car Marie de Médicis avait disparu, et fut assez longue à reparaître à la surface de la Seine. On eut, d'ailleurs, beaucoup de mal à la retirer saine et sauve. Henri IV ne prit d'abord pas bien la chose. Il pesta fort, gronda et gourmanda violemment ses gens, qui, par leur maladresse, lui avaient ainsi imposé un bain, qu'il ne demandait point et qui lui avait été fort désagréable.
Mais, le soir, une fois rentré au Louvre, quand il eut pu changer de vêtements, sa proverbiale bonne humeur reparut.
Même, il raconta, avec sa verve gasconne et son gros rire tapageur, à ses courtisans familiers, "qu'il avait été guéri, net, d'un mal de dent qui le tourmentait depuis plusieurs jours."
Il taquina ses médecins à ce sujet, et, chaque fois qu'il en trouva l'occasion, il ne manqua jamais de recommander, comme étant un merveilleux spécifique contre les douleurs dentaires... "un bon plongeon dans la Seine"...