19 juin 2012

Le président Poincaré et la sorcière

Il y a des gens à qui tout réussit, qui sont nés "coiffés", comme on dit : gallinae filius albae, "fils de la poule blanche", selon la locution des Latins.M. Ramond Poincaré a toujours été de ceux-là. Plus que personne, il est venu au monde sous une heureuse étoile. Dès sa jeunesse, il a obtenu tous les succès qu'il a convoités, et l'on peut voir encore, dans le palmarès du lycée de Bar-le-Duc, son nom inscrit sur la liste de rappel des prix d'honneur de rhétorique (1876).Jamais il n'a échoué à un examen. Sa mère elle-même se plaisait... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 avril 2012

Une plaisanterie historique

Achille de Harlay, premier président du Parlement de Paris sous Louis XIV, était connu pour ses malices ; et lui-même entendait fort bien la plaisanterie.Un jour, appelé à Versailles chez le roi, il se voit obligé d'attendre dans la salle dite l'Oeil-de-boeuf ; il s'assied sur une banquette et s'y endort en conscience. De jeunes pages l'a perçoivent et projettent aussitôt un petit tour ; ils attachent à la tapisserie la perruque du président.Tout à coup, le roi paraît. Le personnage se réveille en sursaut et se lève, montrant à tous... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 avril 2012

L'éducation du prince

Le prince Humbert, héritier de la couronne d’Italie, est un robuste enfant de six ans, d’une intelligence très éveillée, mais d’une vivacité extraordinaire.La famille royale se trouvait dernièrement dans la magnifique résidence de Castelprciano, non loin de Pise, au bord de la mer. Malgré la défense de sa mère, le jeune prince s’amusait souvent à sauter du haut d’un pont assez élevé. Un jour, en tombant, il se blessa. La reine Hélène accourut et réprimanda sévèrement son fils. Comme un domestique apportait à ce moment une corbeille... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 août 2011

Témoignage de reconnaissance

Le comte de La Valette, qui fut directeur général des Postes sous le premier Empire et était très dévoué à Napoléon, fut accusé de haute trahison, lors de l’avènement de Louis XVIII, et condamné à la peine de mort.Sa femme, qui était fille du marquis de Beauharnais, et nièce par alliance de Napoléon Ier réussit à le sauver, alors qu’il était détenu à la prison de la Conciergerie, et près d’être exécuté.Echappa presque miraculeusement à la mort, le comte de La Valette, revêtu d’un uniforme de colonel anglais, gagnait au plus vite la... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 août 2011

Soixante dix sept ans de service !

Il existe au musée de Tours le portrait du soldat qui servit le plus longtemps en France, et, très probablement en Europe. Ce soldat, c'est Jean Theurel, né dans le département de la Côte-d'Or, à Orain, près de Dijon, le 8 septembre 1699.A la mort de Louis XIV (1er septembre 1715), Jean Theurel était déjà soldat.En 1733, il fut grièvement blessé au siège de Kehl et, le 11 mai 1745, à la bataille de Fontenoy ; ses trois frères furent tués.Environ quarante ans plus tard, sous Louis XVI, il suivit son régiment en Amérique, pendant la... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 juillet 2011

Histoire d'un gentilhomme normand

Une vieille chronique nous rapporte la très ancienne histoire suivante d’un gentilhomme normand du XVIe siècle.Ce gentilhomme se nommait François de Civille et faisait partie de la garnison de Rouen occupée par les protestants en l’an 1562. Pendant un assaut donné à la ville, Civille fut blessé d’un coup d’arquebuse, et il se laissa choir du haut du rempart dans le fossé. Après la bataille, on releva son corps avec ceux des tués et on les jeta ensemble dans une fosse. Or, un domestique, plein d’affection pour son maître, vint la nuit... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 juillet 2011

La pipe du roi Georges V

Le nouveau roi d’Angleterre, Georges V, est un grand fumeur. Mais si son père, Edouard VII, était amateur de cigares de choix, il préfère, lui, une bonne pipe, en vrai marin qui a dix années de navigation à son actif.Il y a quelques mois, quand il n’était encore de prince de Galles, Georges V faisait fréquemment, le matin, de longues promenades à pied, aux environs du château royal de Sandringham. Un jour, au cours d’une de ces promenades, il s’aperçut qu’il avait oublié sa blague à tabac. Poursuivre son chemin sans fumer eût été pour... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 avril 2011

Trop parler nuit

Alors qu'il était en grande faveur auprès de Louis XIV, le duc de Lauzun, marquis de Puyguilhem, apprit que la charge de grand maître de l'artillerie allait devenir vacante, et il s'empressa de la demander au roi. Le roi la lui promit, mais sous le scea du secret le plus absolu.Le jour même où le roi devait le nommer, Lauzun, qui ne se tenait plus de joie, courut attendre que Sa Majesté sortît de la salle où elle présidait en ce moment le conseil des finances.Dans ce salon d'attente, il rencontra Nyert, premier valet de chambre du... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 mars 2011

Les larmes d'un empereur

C'est d'Autriche que nous est contée une délicieuse et touchante anecdote au sujet de l'Empereur François-Joseph.Un jour, on lui soumit un document à signer. L'Empereur le lut et médita longuement. Puis il prit la plume pour apposer sa signature.Mais à peine avait-il tracé la première lettre de son paraphe que deux grosses larmes roulèrent le long de ses joues et s'en allèrent délayer l'encre encore toute fraîche.François-Joseph s'arrêta et, se tournant vers son secrétaire :"Les larmes, dit-il, rachètent toutes les fautes. Je ne puis... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 mars 2011

Pas si bête

Le roi Henri III passant un jour à la Croix-du-Trahoir, -aujourd'hui partie de la rue Saint-Honoré, près de la rue de l'Arbre-Sec,- aperçut un malfaiteur qu'on se disposait à pendre.A la vue du roi, le condamné se mit à crier :"Grâce, sire ! Grâce !"Henri III s'approcha, interrogea le greffier sur les causes de la condamnation, le crime qu'avait commis cet homme ; puis, comme Sa Majesté ne détestait pas la plaisanterie, même dans les circonstances les plus tragiques, et avait un grand faible pour les "bonnes farces" :"Eh bien, dit le... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 13:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,