06 mars 2011

Singulière royauté

Dans la plaine toute blanche une masse noire avance péniblement. Le froid et la faim, terribles auxiliaires, ont protégé la Russie, et la Grande Armée se retire, semant de morts la route qui la ramène dans la patrie.Ney, le brave des braves, a su échapper à toutes les manoeuvres savantes des ennemis, pour qui la prise de ce vaillant eût été une joie si grande. Trois fois leurs masses se sont refermées sur lui et trois l'héroïque soldat, dont l'âme, disait Napoléon, était trempée d'acier, a su percer le cercle qui l'enserrait.Mais... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 février 2011

La Fête des Rois

Il serait bien difficile de préciser la date à laquelle remonte l'habitude de découper en famille, le jour de l'Epiphanie, ou jour des Rois, une galette chaude, croustillante, feuilletée, qui recèle une fève dans ses flancs. On la connaissait à coup sûr dès le moyen âge où les princes nommaient, ce soir-là, un Roi du Festin dont on s'amusait durant le repas.Louis III, duc de Bourbon, qui mourut en 1419, faisait Roi pour toute la journée de l'Epiphanie, le plus pauvre enfant de huit à dix ans qu'il pût trouver en toute la ville. Il le... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 13:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 janvier 2011

Spirituel compliment

Le prince de Conti, frère et compagnon d'armes du grand Condé, avait invité à dîner l'abbé de Voisenon, bien connu par son esprit, et que ses ouvrages avaient fait entrer à l'Académie française. L'Abbé oublia cette invitation, et, le lendemain, un de ses amis, qui était en même temps l'ami du prince, l'ayant rencontré, lui apprit qu'on l'avait en vain attendu la veille :"Monseigneur, ajouta-t-il, est de fort mauvaise humeur contre vous."L'académicien convint de ses torts et ne manqua pas de se trouver un jour d'audience chez... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 janvier 2011

Un âne sur une mule

Le maréchal Bassompierre fut plus d'une fois envoyé en ambassade par Henri IV. Un jour qu'il rendait compte à ce souverain de son entrée à Madrid, et ajoutait que le roi d'Espagne avait eu la gracieuseté de lui envoyer une mule, la plus belle petite mule du monde, et superbement harnachée..."Quelle curieuse chose ce devait être, interrompit Henri IV, avec sa liberté de langage habituelle, que de voir un âne perché sur une mule !- Tout beau, sire, tout beau ! repartit Bassompierre. C'est vous que je représentais là-bas."
Posté par choupanenette à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 novembre 2010

La filleule du Président

Le vendredi 17 janvier 1913, jour où M. Raymond Poincaré fut élu Président de la République Française par le Congrés de Versailles, une épidémie d'un genre nouveau se répandit en France : on l'appela la "Raymondite".Les officiers de l'état-civil, en effet, constatèrent que les nouveau-nés, dont on venait demander l'inscription sur leurs livres, s'appelaient, pour plus de moitié, Raymond ou Raymonde. Evidemment, un grand nombre de pères de famille jugeaient que ce prénom leur porterait bonheur.Un industriel suisse, député et... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 15:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 août 2010

Une aventure de Grétry

Le village de Pescara, situé à l'extrême limite de la frontière franco-italienne, possédait en 1755 une auberge unique tenue par Monna Ferra.Un soir d'automne, Monna tricotait dans la salle commune, lorsque l'entrée bruyante d'un nouveau venu la réveilla brusquement.C'était un homme d'âge moyen, à la figure énergique."Soyez le bienvenu, maître Antonio, dit l'hôtesse vivement. Votre malade réclame à chaque instant son médecin."Mais derrière le chirurgien un jeune homme de dix-huit ans environ apparut, dont l'aspect parut la... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 août 2009

Perdu au change !

Le roi Louis XI accueillait très favorablement les personnes, de quelque rang qu'elles fussent, qui étaient en mesure de lui fournir d'utiles renseignements sur le commerce, l'industrie ou les finances de la France. Il recevait à sa table les étrangers, ainsi que les négociants et bourgeois de son royaume, pour peu qu'ils eussent à lui raconter quelques détails pratiques intéressants, et la liberté du repas et les bons vins lui servaient à délier la langue de ses convives et à gagner leur confiance.Séduit par le gracieux accueil et... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 août 2009

Bravoure

En 1627, au siège de la Rochelle, pendant que les Rochelois, bravant impudemment Louis XIII et Richelieu, s'unissaient aux Anglais, des faits d'une audace étonnante s'accomplirent du côté des assiégés et des assiégeants.On cite entre autres celui-ci.Un jeune officier des troupes royales laissa emporter par le vent jusqu'auprès du camp ennemi, une écharpe de soie qu'il tenait à la main.Une fusillade presque incessante éclatait des deux côtés, et tout le long des remparts.Cet officier, jeune homme dénué de protections qui eussent pu le... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 juin 2009

Alexandre Aufrédy : courage et générosité

Vers le commencement du XIIIe siècle, vivait dans la ville de La Rochelle un homme immensément riche et dont la fortune, noblement conquise, encourageait autour de lui l'industrie et le travail, répandait partout le bonheur. Il s'appelait Alexandre Aufrédy. Ce généreux citoyen fut un exemple éclatant de l'ingratitude des hommes et de l'inconstance du sort.Une grande partie du commerce de la Méditerranée était alors entre les mains des Rochelais, et, par suite de diverses circonstances, Aufrédy avait dû envoyer tous ses navires, au... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 mai 2009

Les inconvénients du tatouage

Bernadotte, à l'époque où il était officier dans le régiment de Royal-Marine en 1793, s'était fait tatouer sur le bras.Devenu roi de Suède, il tomba un jour malade, et son médecin lui déclara qu'une saignée était nécessaire. Bernadotte refusa d'abord ; mais, le mal empirant, le médecin, qui s'étonnait de ce refus, insista pour que la saignée fût faite."A une seule condition, dit le roi ; c'est que vous me jurerez de ne révéler à personne ce que vous verrez sur mon bras."Le médecin jura, et, au moment de se servir de sa... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,