16 juin 2009

Le peintre Holbein

Peu de temps après que le roi d'Angleterre Henri VIII eut nommé l'illustre Holbein "peintre de la couronne", un matin que cet artiste était occupé dans son cabinet et avait consigné sa porte, un noble de la plus haute lignée, lord W..., insista tellement pour être introduit, qu'il finit par forcer la consigne. Tout en s'excusant poliment, Holbein affirma qu'il était en ce moment trop occupé pour le recevoir...Lord W... l'interrompit pour lui faire remarquer qu'un personnage de son importance ne pouvait se morfondre devant... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 juin 2009

La vocation de Benvenuto Cellini

Cà ! Benvenuto, mon fils, as-tu juré de me désobéir jusqu'à ce que la tristesse ait rendu mes cheveux blanc ? Je t'avais prié d'étudier ce chant merveilleux, qu'un musicien romain a composé pour la flûte, ce chant si doux qu'il semble inspiré de quelque céleste génie, et voici qu'au lieu de te trouver l'instrument aux doigts, j'aperçois ta flûte dans un coin, ta musique par terre, et toi-même, modelant de la terre glaise sur la table. Tu veux donc me désespérer ?..."Benvenuto se leva, confus et rougissant. C'était un garçon de... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 octobre 2008

Le Hennin

En 1417, les dames, en France, se coiffaient "de cornes merveilleuses"... Et avoient de chacun costé, dit Juvénal des Ursins, deux grandes oreilles si larges que quand elles vouloient passer l'huis d'une chambre, il falloit qu'elles tournassent de costé.Dix ans après, un moine cordelier écrit ces quelques mots : "La teste qui vouloit estre cornue maintenant est mitrée. Et sont ces mitres en manière de cheminées ; et grand abus que, tant plus belles et jeunes les femmes sont, plus hautes cheminées elles ont."Pierre... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 12:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 avril 2008

Le petit d'Acquin

Louis-Claude d'Acquin, proche parent d'Antoine d'Acquin, premier médecin le Louis XIV, naquit d'un père qui ne lui avait laissé aucun patrimoine ; mais son génie pour un art enchanteur l'en dédommagea suffisamment. Sa bonne fortune le dispensa de faire péniblement  sa réputation : la nature lui avait donné des talents pour la musique. Quelques leçons du fameux Bernier lui suffirent pour apprendre à composer. Dès l'âge de huit ans, il entreprit une pièce à grand choeur et à symphonie. Lorsqu'il fut question de l'exécuter, son... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 avril 2008

Origines de la Marseillaise

La Marseillaise est une hymne patriotique et qui est devenu de nos jours le chant national de la France. La musique en est fort belle et produit toujours un grand effet. Je vais vous raconter l'origine de ce chant de guerre.C'était sous la Grande Révolution. Le 20 avril 1792, l'Assemblée législative décréta la guerre contre l'empereur d'Allemagne, et, le 11 juillet suivant, le président prononça d'une voix solennelle, au milieu d'un religieux silence, cette formule simple et terrible : "Citoyens ! la patrie est en... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 janvier 2008

La folie de la dentelle

Au XVIe et surtout au XVIIe siècle, la folie de la dentelle a frappé, sans exceptions, toutes les cours d'Europe et les deux sexes, à condition qu'ils fussent argentés. Les dames espagnoles portaient, sous leur vertugadin de taffetas noir, au minimum 12 jupons garnis de dentelles d'or ou d'argent. Elizabeth d'Angleterre en mettait partout : à ses fraises ; à ses vestes, à ses gorgettes, à ses chemises, à ses coussins, à ses voiles, à ses amants. A sa mort, sa garde-robe regorgeait de 3 000 robes garnies de dentelles. Quant à Charles I... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,