08 avril 2011

Trop parler nuit

Alors qu'il était en grande faveur auprès de Louis XIV, le duc de Lauzun, marquis de Puyguilhem, apprit que la charge de grand maître de l'artillerie allait devenir vacante, et il s'empressa de la demander au roi. Le roi la lui promit, mais sous le scea du secret le plus absolu.Le jour même où le roi devait le nommer, Lauzun, qui ne se tenait plus de joie, courut attendre que Sa Majesté sortît de la salle où elle présidait en ce moment le conseil des finances.Dans ce salon d'attente, il rencontra Nyert, premier valet de chambre du... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 mars 2011

Les larmes d'un empereur

C'est d'Autriche que nous est contée une délicieuse et touchante anecdote au sujet de l'Empereur François-Joseph.Un jour, on lui soumit un document à signer. L'Empereur le lut et médita longuement. Puis il prit la plume pour apposer sa signature.Mais à peine avait-il tracé la première lettre de son paraphe que deux grosses larmes roulèrent le long de ses joues et s'en allèrent délayer l'encre encore toute fraîche.François-Joseph s'arrêta et, se tournant vers son secrétaire :"Les larmes, dit-il, rachètent toutes les fautes. Je ne puis... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 mars 2011

Pas si bête

Le roi Henri III passant un jour à la Croix-du-Trahoir, -aujourd'hui partie de la rue Saint-Honoré, près de la rue de l'Arbre-Sec,- aperçut un malfaiteur qu'on se disposait à pendre.A la vue du roi, le condamné se mit à crier :"Grâce, sire ! Grâce !"Henri III s'approcha, interrogea le greffier sur les causes de la condamnation, le crime qu'avait commis cet homme ; puis, comme Sa Majesté ne détestait pas la plaisanterie, même dans les circonstances les plus tragiques, et avait un grand faible pour les "bonnes farces" :"Eh bien, dit le... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 13:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 mars 2011

Singulière royauté

Dans la plaine toute blanche une masse noire avance péniblement. Le froid et la faim, terribles auxiliaires, ont protégé la Russie, et la Grande Armée se retire, semant de morts la route qui la ramène dans la patrie.Ney, le brave des braves, a su échapper à toutes les manoeuvres savantes des ennemis, pour qui la prise de ce vaillant eût été une joie si grande. Trois fois leurs masses se sont refermées sur lui et trois l'héroïque soldat, dont l'âme, disait Napoléon, était trempée d'acier, a su percer le cercle qui l'enserrait.Mais... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
03 mars 2011

La garde de Charles-Quint

Le grand roi d'Espagne Charles-Quint exigeait, non seulement que ceux qui l'approchaient par hasard, mais aussi des seigneurs de sa cour, qui sans cesse l'entouraient, la plus grande déférence, le plus grand respect. Tous devaient plier devant sa volonté souveraine.Alors que les tracas de la guerre et les soucis politique n'absorbaient pas outre mesure le prince, il se livrait aux plaisirs de la chasse, son passe-temps favori, auquel il apportait un zèle et un amour-propre passionnés.Or, un jour, étant allé tirer la perdrix, avec un... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 12:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 février 2011

Les petits ennuis d'un petit roi

Au mois d'octobre 1715, Louis XV, âgé alors de six ans, était à Vincennes où il habitait depuis la mort de son aïeul Louis XIV.Le jeune roi devait, un jour, prononcer devant toute la cour un petit discours que lui avait appris M. de Villeroy, son gouverneur.Mme de Ventadour, sa gouvernante, qu'il aimait tendrement et appelait maman, habilla Louis d'une petite jaquette en drap violet, couleur consacrée au deuil des rois, le coiffa d'un béguin de crêpe violet doublé de drap d'or, et lui passa le cordon bleu auquel pendaient les croix de... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 février 2011

Remarquable présence d'esprit

L'empereur CharlemagneCharlemagne, ayant quelques difficultés avec l'empereur d'Orient, avait chargé le duc Adalhard d'une mission diplomatique à la cour de ConstantinopleConstantinople. Le duc et les seigneurs francs qui l'accompagnaient se présentèrent bientôt devant le monarque grec qui, avant d'entendre leur requête, les invita à un somptueux repas, pendant lequel, entre autres plats, on servit un poisson de rivière garni de divers assaisonnements.Or, c'était une loi de l'étiquette byzantine, qu'à la table du prince nul convive ne... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 février 2011

La machine à écrire et les Souverains

Voici une nouvelle qui mettre la mort dans l'âme de tous les collectionneurs d'autographes de souverains : la plupart des princes régnants se servent aujourd'hui de la machine à écrire, et son usage tend, de plus en plus, à se généraliser dans les cours.C'est ainsi que le roi de Grèce dactylographie toutes ses lettres ; il les signe, cependant de sa plume.La reine Alexandra d'Angleterre est aussi une familière du "piano qui imprime, comme disait Edmond de Goncourt.Le roi Edouard fait dactylographier son courrier, et parfois,... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 février 2011

La bonté du Maréchal Pélissier

Le maréchal Aimable Pélissier, qui pacifia la province d'Oran, lors de la conquête de l'Algérie, et qui fut crée duc de Malakoff, par l'empereur Napoléon III, pour le récompenser d'avoir vaincu la résistance héroïque des armées russes à SébastopolSébastopol, passait pour très sévère vis-à-vis des hommes qu'il dirigeait et pour n'avoir pas le coeur facile à apitoyer. S'il était très brusque, souvent même bourru, cela ne l'empêchait pas - tous ceux qui le connurent le déclarent - d'être essentiellement bon et bienfaisant, au fond,... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 12:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 février 2011

La Fête des Rois

Il serait bien difficile de préciser la date à laquelle remonte l'habitude de découper en famille, le jour de l'Epiphanie, ou jour des Rois, une galette chaude, croustillante, feuilletée, qui recèle une fève dans ses flancs. On la connaissait à coup sûr dès le moyen âge où les princes nommaient, ce soir-là, un Roi du Festin dont on s'amusait durant le repas.Louis III, duc de Bourbon, qui mourut en 1419, faisait Roi pour toute la journée de l'Epiphanie, le plus pauvre enfant de huit à dix ans qu'il pût trouver en toute la ville. Il le... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 13:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,