13 novembre 2009

L'affaire Calas

Un jour, le fils du protestant Calas, de Toulouse, fut trouvé pendu. Aussitôt la rumeur publique accusa le père d'avoir assassiné son propre fils parce qu'il voulait se faire catholique. Calas fut condamné, sans preuves, au supplice de la roue et exécuté (1762). Voltaire qui voyait là l'odieux résultat de l'intolérance religieuse entreprit de faire éclater l'innocence de Calas et, après bien des démarches, il obtint sa réhabilitation en 1768. Ferney, le 27 mars 1762. Monsieur le Comte d'Argental(1) Vous me demanderez... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15 mai 2008

Chambre ardente

Également connue sous la dénomination d'"affaire des Poisons", la Chambre ardente fut un tribunal d'exception réuni pour juger la plus grande affaire criminelle de tous les temps, qui alliait "inextricablement crime et magie noire". S'y trouvaient mêlées, outre des empoisonneurs célèbres (la Brinvilliers, la Voisin, la Vigoureux, l'abbé Guibourg, etc.), une grande partie de la noblesse française, et jusqu'à la Montespan, qui avait acheté leurs services afin de garder l'amour de Louis XIV. Guibourg, en particulier, célébrait des messes... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 octobre 2007

Les derniers moments de Louis XIII

Sur la fin de la maladie du Roi (maladie de langueur, dont Louis XIII était depuis longtemps atteint), quand M. de Chavigny (secrétaire d'Etat et surintendant des finances 1584-1655) vit que les médecins jugèrent que le roi était hors d'espérance de pouvoir échapper, il se chargea de l'avertir de l'état où il se trouvait : ce qu'il fit en adoucissant la rudesse de cette nouvelle autant qu'il fut possible ; et néanmoins il lui présenta, avec de la force et de la vertu, que, quoiqu'il fût grand prince, il était toutefois égal au moindre... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,