23 avril 2011

Les gardes-françaises

Louis XIV passant un jour en revue les gardes-françaises, s'arrêta devant un soldat dont la bonne mine le frappa, lui tira son épée du fourreau, la plia, puis la lui rendit. Le soldat, en la recevant, dit au roi avec une hardiesse respectueuse : "Sire, quand on prend l'épée d'un homme, on la lui remet ordinairement au côté." Louis XIV, quoique surpris, lui dit : "Eh bien ! soit j'y consens." Et il remit l'épée au fourreau. "Sire, reprit le soldat, j'ai assez lu pour savoir que c'est ainsi que vos prédécesseurs anoblissaient leurs... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 15:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 août 2009

Perdu au change !

Le roi Louis XI accueillait très favorablement les personnes, de quelque rang qu'elles fussent, qui étaient en mesure de lui fournir d'utiles renseignements sur le commerce, l'industrie ou les finances de la France. Il recevait à sa table les étrangers, ainsi que les négociants et bourgeois de son royaume, pour peu qu'ils eussent à lui raconter quelques détails pratiques intéressants, et la liberté du repas et les bons vins lui servaient à délier la langue de ses convives et à gagner leur confiance.Séduit par le gracieux accueil et... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,